En vers et contre tout

 

Michaël Moslonka enfonce le clown !

Voici le sommaire officiel d’En attendant les vers. Chaque titre de chacun des chapitres (excepté l’épilogue) est un clin d’œil direct à l’une des chansons de la discographie des Béruriers Noirs.

En attendant les versSoleil gris

Compagnons d’enquête

L’agonie au choix

Noires, les horreurs

Petits agités

Histoire cruelle d’une jeunesse

Commando Bordeaux

Un PlaymoPif pour l’été

Blacke, lobotomie

Les renards et le poulet américain

Fils de !

Ainsi squattent-ils à nouveau…

Desforges, lobotomie

Niet !

Les deux clowns

Myrtille, je t’aime

Vivre libre

Le Saigneur Tomato-Ketchup

Toi, le Riton, tu es foutu !

Camouflés

Myrtille et le sang

Le sang et Blacke

J’ai si peur !

Salut à vous, les jeunes ch’timis

La mort sans autre choix

Massacre-z’y l’clown

Bitume massacre

Cheval mécanique

Hôpital, j’ai un trou dans le cœur

épilogue : Le temps des griottes

« (…) Petit message à l’auteur rencontré lors d’une séance de dédicaces. J’ai bien sur très vite découvert vos goûts musicaux en lisant les titres de vos chapitres. Avec ce 2eme polar Michael Moslonka enfonce le clou …à moins que ce soit le clown ! »

Ndeprez , le 14 mai 2012 sur le site Critiques Libres (lien vers la chronique complète)

 

Une seconde lecture possible !

En décembre 2010, Michaël Moslonka découvrait Le Vide de Patrick Senécal. Ce roman (source de révélations pour l’auteur-lecteur d’En attendant les vers) a la particularité de commencer par le chapitre 21, le chapitre 1 apparaissant à la 41ème page de la version poche, le 2 à la 325ème, etc. En clair, les chapitres étaient mélangés.

Dans les bars, au cœur du brouillard qui enfume le zinc, sur la mer verte et rosée de l’existence, les mauvais mélanges ne sont pas rares. C’est ce qui réunit les êtres, ou les sépare. Pour le meilleur ou pour le pire.

En attendant les vers, dans la manière dont il a été écrit, résulte de ce phénomène et sa structuration s’inspire directement du concept élaboré par Senécal.

Dans le second polar de Michaël Moslonka, les mentions « Chapitre 1 », « Chapitre 2 », etc. – l’échafaudage en quelque sorte – ont été gommés. Pour autant il y a bien eu mélanges.

Remis bout à bout n’avaient eu pas voix au chapitre, la chronologie réelle de l’histoire aurait été la suivante :

Une fois la dernière page du livre tournée, n’hésitez pas à vous offrir une seconde lecture en vous plongeant dans la chronologie réelle de l’histoire. Mais attention ! N’explorez pas En attendant les vers dans cet ordre si vous ne l’avez pas déjà lu de la 9ème à la 357ème page – car vous perdrez l’effet suspense et saurez très vite « qui a fait quoi ».

Petits agités page 42
Myrtille, je t’aime page 166
Les renards et le poulet américain page 90
Salut à vous, les jeunes ch’timis page 261
Myrtille et le sang page 229
Cheval mécanique page 326
Vivre libre page 176
Toi, le Riton, tu es foutu ! page 199
Soleil gris page 11
Compagnons d’enquête page 20
L’agonie au choix page 26
Commando Bordeaux page 58
Noires, les horreurs page 33
Histoire cruelle d’une jeunesse page 50
Un PlaymoPif pour l’été page 66
Fils de ! page 103
Les deux clowns page 157
Ainsi squattent-ils à nouveau… page 115
Blacke, lobotomie page 78
Desforges, lobotomie page 124
Niet ! page 138
Le Saigneur Tomato-Ketchup page 186
Le sang et Blacke page 242
Camouflés page 209
La mort sans autre choix page 282
J’ai si peur ! page 248
Massacre-z’y l’clown page 291
Bitume massacre page 309
Hôpital, j’ai un trou dans le cœur page 332
épilogue : Le temps des griottes page 344