Historique des ateliers 2018

 

Michaël Moslonka est intervenu auprès de détenus au Centre Pénitentiaire de Longuenesse en lien avec les enseignants de l’Unité Locale d’Enseignement. Cela a donné lieu au roman « Défaillances ». Une incroyable histoire qui interroge le temps qui passe, les rêves des individus et leur volonté de les réaliser à tout prix.

Lire le texte

 

Avec la municipalité de Billy-Montigny et la médiathèque Nelson Mandela, Michaël MOSLONKA a fait écrire une histoire épistolaire et historique sur le thème de la première Guerre Mondiale.

Cela donne l’incroyable roman « Au-delà des tranchées » écrit par Ethan RUCAR, Isabelle WEINGARTNER, Marie-Pierre GUINET, Myrtille RUCAR et Pierre-Étienne JACOB !

À emprunter et à lire à la médiathèque Nelson Mandela de Billy-Montigny.

 

Avec Michaël Moslonka, les élèves de 1COM2 et de 1GA du Lycée d’Artois de Noeux-les-Mines ont écrit une belle histoire : « De l’amitié à la vérité »

Lire le texte

 

Direction le collège Bracke-Desrousseaux de Vendin-le-Vieil à la rencontre des élèves de la 4e C. Avec Michaël Moslonka, les collégiens ont écrit un thriller et donné naissance au livre : « Retour à la réalité »

Lire le texte

 

Michaël Moslonka a rencontré régulièrement les élèves de 3e SEGPA et de 3e D du collège de Dainville (62) afin de les guider, pour les premiers, dans l’écriture d’une enquête policière ; pour les seconds, dans l’écriture d’une nouvelle de science fiction.

 

C’est auprès des élèves de de 4eC et de 4eF du Collège Albert Schweitzer de La Bassée (59) que Michaël Moslonka est intervenu.

Le but : faire écrire par les collégiens un conte moderne sur les thèmes des valeurs, de la ville et de la place de l’individu dans la société.

Après 52 heures d’écriture, c’est un livre de 168 pages qui a vu le jour. Un roman intitulé « Les enfants égarés ».

Lire le texte

 

Michaël Moslonka était au collège Paul Langevin de Sallaumines (62) où il a rencontré une classe d’élèves de 4e et une classe d’élèves de 3e.

Avec lui, les élèves de 4e ont appris comment écrire une nouvelle à suspense (genres : policier, polar et noir).

Quant aux élèves de 3e, ils ont écrit avec lui, le journal d’un Poilu. Ce qui a donné naissance au journal de Saturnin.

Lire le texte

 

Les élèves de deux écoles d’Auby (59) découvraient comment écrire une histoire à suspense et, plus précisément, une enquête d' »Ali et les bras cassés ».

À cette occasion, les enfants de l’école Marcel Pagnol ont réalisé une entrevue de Michaël Moslonka. Leur entrevue est à lire ICI

 

Quatre classe de primaire de la commune de Billy-Montigny (62) ont lu « Carlton Heston, Les chiffons du profit » et imaginé une autre fin à l’histoire, avant de rencontrer Michaël Moslonka et de lui poser des questions sur son livre.

 

Lors du salon du livre de Bapaume, les élèves de 4 écoles du secteur de Bapaume (62) découvraient comment écrire une histoire à suspense et, plus précisément, une enquête d' »Ali et les bras cassés » ou de Carlton Heston, le raton laveur détective privé.

 

Six enfants de la commune de Billy-Montigny et lecteurs de « Carlton Heston, Les chiffons du profit » découvraient avec Michaël Moslonka comment écrire une enquête historique de Carlton Heston, le célèbre raton laveur anglais détective privé.

 

Retour au collège Michelet de Lens (62) à la rencontre des élèves de la 6e B pour l’écriture d’un polar. Cet atelier d’écriture a donné naissance à la nouvelle « Meurtre au lac ».

Lire le texte

 

M.M. Faiseur d’histoires est revenu au Lycée d’Artois de Noeux-les-Mines (62) auprès des élèves de 1COM1. Au programme, l’écriture d’une nouvelle. Pour le genre, les élèves ont choisi une nouvelle d’horreur. Ce qui a donné naissance au livre « Un piège interminable »

Lire le texte

 

Michaël Moslonka intervenait auprès des patients de l’hôpital de jour Le Cap de Lens-Avion. Avec lui, ces patients ont écrit le polar « Peut-on voler le bonheur ? »

Un projet mené dans le cadre du polar de Lens.

Lire le texte

 

Accompagné du romancier Gaylord Kemp et de l’illustratrice Nélia, Michaël Moslonka est intervenu à l’école Saint-Exupéry de Méricourt (62) dans la classe de CM2 de Luc Delattre. Leur but ? Réaliser une aventure historique et illustrée de Carlton Heston, le raton laveur anglais détective privé

L’histoire de ce projet est racontée ICI.