Biographie

Né à Auchel (62), Michaël MOSLONKA vit dans le Pas-de-Calais en France.

Il est, tour à tour, voire en même temps, éducateur, poète, éditorialiste, rédacteur d’articles, nouvelliste et romancier.

Observateur du monde qui l’entoure, il y glisse ses écrits dans des genres variés en n’ayant pour limite que son inspiration et ses préférences. Ses histoires sont publiées dans divers supports littéraires français et québécois.

Il est l’auteur de six romans dont les genres vont d’un premier livre expérimental (associant le fantastique, le théâtre, la poésie et la prose) au polar en passant par le conte jeunesse et le roman sentimental.

D’autres écrits attendent un éditeur : Loué soit le Saigneur !, Jacquemards : NOIRe !, L’Autoroute, Destinäe. Certains attendent une fin qui ne viendra peut-être jamais : Dis-moi qui tu es, Lô ?, Avenir à venir, Des gens si insignifiants, Le ChâtO.

En juillet 2006, sa nouvelle l’Apôtre du Saigneur remporte le 2ème Prix du concours Sable noir organisé par Télécable Sat, Jimmy, J’ai Lu et Ciné cinéma Frisson.

À ses heures mélancoliques, quelques poésies émergent. Elles ont été publiées dans les revues de l’association Terpsichore ou encore dans le webzine Reflets d’Ombres. D’autres vers sont écrits pour échanger poétiquement avec la jeunesse du monde entier grâce à l’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes (A.C.L.J.).

De janvier 2006 à avril 2007, Michaël MOSLONKA signe trimestriellement l’édito du webzine Reflets d’Ombres qui s’intéresse à la littérature gothique et fantastique. Un fanzine, diffusé sur le net par Le Bris Dominique et Le Sombre Héros.

Sa plume disserte parfois sur un sujet qui lui est cher : l’Imaginaire. Ce qui donnera lieu à un article publié en octobre 2007 par la revue les Carnets de l’Assemblée. Il reprendra le fil de ses réflexions pour que naisse en juin 2009 un autre article qui paraîtra lui aussi dans cette revue des jeux de simulation et cultures de l’imagination.

En 2008, dans Nocturne, le fanzine culte naît le feuilleton littéraire Le Cœur sur la main.

Tableau Femme-chienne de Danielle DelgrangeCelui-ci est écrit au fur et à mesure de sa publication. En septembre et octobre 2008, le premier épisode intitulé De suie et de sang est exposé parmi les œuvres de l’artiste peintre Danielle DELGRANGE puisqu’il s’inspire directement de sa toile Femme-chienne.

Le Cœur sur la main compte 7 épisodes publiés à partir du n°10 (automne 2008) jusqu’au n°14 (automne 2009).

En avril 2008, Michaël MOSLONKA rejoint Marie LAPORTE et son équipe rédactionnelle du fanzine québécois Nocturne, le fanzine culte pour assurer la distribution en Europe. Cette agréable aventure transatlantique durera jusqu’en mai 2010.

Il collaborera également avec Didier CALVET et son Association montréalaise pour la Création Littéraire chez les Jeunes sur un projet bénévole littéraire auprès de jeunes atteints d’autisme.

Depuis la fin du mois d’août 2010, Michaël MOSLONKA s’occupe du blog Riffle Noir, un blog consacré à la collection de romans policiers des éditions du Riffle.

En janvier 2011, il commence des ateliers d’écriture avec les établissements scolaires ou spécialisés de la région. Lors de l’un d’entre eux, il collabore avec l’association BMU – Bassin Minier Nord-Pas de Calais. Au printemps de cette même année, il publie de nouveau des articles dans le fanzine québécois de Sébastien MAZAS : Nocturne, les charmes de l’effroi.

 

 

La caricature en début de biographie est signée Marc Pageau.

Le tableau Femme-chienne ci-dessus est signé Danielle Delgrange.